Dans le monde actuel, les entreprises se rendent de plus en plus compte que leur réussite dépend autant de leurs clients que de leurs employés. « En aidant les entreprises à s’armer pour l’avenir, les professionnels des RH les aident à mener une transformation d’un point de vue humain. Engager les bons candidats à ces postes est donc d’autant plus important », explique Cedric Nabor de Michael Page.

Dans cet article, Michael Page présente six tendances en matière de RH en Belgique pour ces trois prochaines années. Ces moteurs et astuces pour candidats peuvent vous aider à transformer votre potentiel en un talent qui sera indispensable sur le marché de demain.

Les technologies, moteurs de changement

On retrouve aujourd’hui de nombreuses offres d’emploi pour des postes de partenaire RH ou de spécialiste en gestion des talents et développement organisationnel. Pourtant, que doivent rechercher les professionnels des RH s’ils souhaitent façonner leur secteur ?

Avec l’émergence de la ludification comme incitant pour les employés et l’augmentation de leur implication grâce à la vidéo, les ressources humaines seront au cœur des changements organisationnels pendant les années à venir.

  • Identifiez les compétences RH les plus recherchées
  • Comprenez l’engagement à se former
  • Misez sur l’envie de changement et la vision des dirigeants
  • Explorez l’ensemble des possibilités du secteur
  • L’entreprise investit-elle dans son personnel ?
  • Résolvez des problèmes comme contractuel

Identifiez les compétences RH les plus recherchées

Les spécialistes en données et technologies RH sont actuellement très recherchés, en particulier ceux qui exploitent les ensembles de données et les nouvelles technologies organisationnelles axées sur l’humain afin d’offrir à leur entreprise un avantage de taille sur le marché. Identifiez clairement les compétences transférables que vous avez acquises jusqu’à présent puis penchez-vous sur les possibilités en termes de formation et de développement qu’offrent votre prochaine fonction.

Quelles sont les compétences les plus recherchées pour ces postes ? Cedric Nabor de Michael Page explique : « Chez Michael Page Belgique, nous avons des employés avec des nouveaux profils : des spécialistes des systèmes d’information RH, qui sont en contact direct avec les DRH et les aident à anticiper les futurs changements sur le marché du travail afin de pouvoir adapter leur stratégie RH en conséquence. Leur travail consiste par exemple à interpréter toutes les données disponibles et à prévoir si une pénurie d’un certain type de compétences apparaîtra au cours des prochaines années. Cette catégorie de professionnels dispose généralement d’un esprit analytique et stratégique. »

Souhaitez-vous recevoir des notifications de toutes les offres d'emploi intéressantes en Sales? Créez un compte ci-dessous:

Comprenez l’engagement à se former

Comme l’a expliqué à PageGroup Philip Otley, partenaire à l’Experience Centre de PwC Digital Services, se préparer à se former toute sa vie fait de plus en partie du processus de recherche d’emploi, surtout dans les ressources humaines. « Les universités et instituts d’enseignement empruntent la voie des micro-formations. Ils s’intéressent à un modèle centré sur les étudiants dans le cadre duquel les individus définissent leur propre parcours de formation au cours de leur vie », raconte-t-il.

Cela signifie que des projets en classe et des projets basés sur l’expérience sur le terrain appuient la formation des employés. Ainsi, les DRH bénéficiant d’une expérience dans l’élaboration d’une culture d’apprentissage seront précieux. « Le besoin de formation continue et de davantage de formation pratique forcera le système d’enseignement traditionnel à veiller à ce que les talents de demain soient bien préparés et prêts à travailler, qu’ils aient 24 ou 44 ans », constate Cedric Nabor de Michael Page.

Et de poursuivre : « Parallèlement, les professionnels des RH doivent eux-mêmes se tenir au courant des derniers développements du secteur des ressources humaines. Par le passé, les employés RH s’occupaient surtout des salaires. Aujourd’hui, ils sont devenus des partenaires professionnels impliqués dans la gestion des talents et la mobilité interne. En outre, ils doivent se tenir au courant des changements législatifs que le gouvernement opère constamment. »

Misez sur l’envie de changement et la vision des dirigeants

Quel est le meilleur conseil à donner aux professionnels des RH souhaitant évaluer les points forts de leurs futurs employeurs ? « Pour moi, la réponse est simple : la direction », affirme Catherine Ng, Engagement Practice Leader chez Aon. Et d’ajouter : « En fonction de la position dans l’entreprise, l’idéal en tant que candidat est de poser des questions au PDG. »

Étant donné que ce n’est pas toujours possible, comprendre les philosophies de gestion de l’entreprise devient essentiel, surtout d’un point de vue humain. « Cela inclut l’élaboration des bons programmes, stratégies et équipes RH afin d’améliorer l’expérience de travail », explique Cedric Nabor de Michael Page. Et d’ajouter : « Les entreprises accordant une grande importance à la formation, à l’amélioration des espaces de travail, au développement des systèmes de récompense et à l’intégration de changements bénéficient en contrepartie d’excellentes performances. »

Explorez l’ensemble des possibilités du secteur

Comme le constate Cedric Nabor de Michael Page, il n’y a sans doute jamais eu une période aussi exaltante pour se lancer dans une carrière dans les ressources humaines : « Le secteur est plus étendu que jamais et bien plus commercial qu’auparavant.

Pour moi, sa large étendue fait son intérêt : du recrutement et de l’acquisition de talents à l’adoption d’un angle de spécialiste-généraliste, en passant par le développement des employés. Nous voyons maintenant que la valeur ajoutée de tous les partenaires professionnels en contact avec les candidats est bien supérieure à celle des employés qui s’occupent des tâches administratives, du classement, de l’administration des salaires et des permis de travail », constate-t-il.

Et d’ajouter : « C’est pourquoi il est aujourd’hui nécessaire d’avoir un esprit analytique et financier pour se lancer dans une carrière dans les ressources humaines. J’ai récemment fait passer un entretien à un candidat avec de l’expérience dans l’informatique qui a occupé un poste dans les ressources humaines plus tard dans sa carrière.  S’ils disposent des compétences générales requises, ces professionnels des RH sont très convoités parce qu’ils ont l’esprit technique et analytique que les employeurs recherchent. »

L’entreprise investit-elle dans son personnel ?

Dans le monde du travail de demain, l’automatisation aura un impact sur de nombreux postes, mais les bonnes entreprises investiront dans les talents. Comme le souligne Cedric Nabor de Michael Page, un manque d’investissement dans les talents pourrait avoir des conséquences fâcheuses.

« Protéger des individus plutôt que des emplois ne constitue pas seulement un impératif moral, c’est aussi essentiel d’un point de vue commercial », explique-t-il. « Une entreprise qui décide d’ignorer les intérêts de sa communauté et les fondamentaux de la culture, de l’éthique ou de la morale ne survivra certainement pas très longtemps. » En fin de compte, choisissez une entreprise qui a véritablement investi pour faire évoluer son personnel sur cette voie.

Résolvez des problèmes comme contractuel

En Belgique, des postes de spécialistes RH contractuels sont créés pour répondre à des besoins à court terme. Dans ce secteur, on retrouve des projets liés à la diversité et à la gestion des talents qui durent souvent 6-12 mois. « L’avantage pour les candidats est qu’ils peuvent travailler pour de nombreuses entreprises différentes sur une courte période de temps, ce qui leur permet de développer de nouvelles compétences bien plus rapidement qu’à un poste permanent », explique Cedric Nabor de Michael Page. « Il faut évidemment aimer changer souvent d’employeur. »

Parmi les récents postes de contractuel dans le domaine des RH, on retrouve des projets d’administration des salaires, d’acquisition de talents, de formation et de développement, d’analyse RH ainsi que de reporting RH.