Ces dernières années, les entreprises belges ont intensifié leurs investissements dans la formation et le développement de leurs employés. Ce qui a porté ses fruits, puisque selon une étude récente réalisée par Michael Page, les employés belges sont très positifs quant à leurs perspectives de carrière : 57 % d’entre deux pensent même obtenir une promotion dans un avenir proche.

La chaîne de supermarchés Colruyt tire fierté du fait que tout réassortisseur de rayon présentant du potentiel peut faire carrière au sein de la société et terminer à un poste de manager. « C’est inscrit dans l’ADN de l’entreprise : sa croissance se fonde sur le développement des employés », explique la directrice des ressources humaines de Colruyt, Liesbeth Sabbe, dans un entretien au journal Het Laatste Nieuws. La société investit non seulement dans les compétences de son personnel (à travers des formations techniques et des stages, par exemple), mais aussi dans le coaching de carrière.

Promotion professionnelle

Colruyt n’est qu’un exemple parmi d’autres de sociétés établies en Belgique qui investissent massivement dans la formation et le développement de leur personnel. En effet, selon une étude de la Fédération des entreprises de Belgique (FBE), les entreprises investissent 2,4 % du total de la masse salariale dans la formation des employés.

La Belgique occupe ainsi la deuxième place du classement européen, juste derrière la France, mais devant l’Allemagne et les Pays-Bas. Un investissement payant, puisqu’une étude récente sur le marché du travail réalisée par Michael Page indique que 71 % de l’ensemble des employés belges ayant entre 30 et 50 ans pensent qu’ils développeront leurs compétences professionnelles dans un avenir proche. Et grâce à leurs efforts, 57 % d’entre eux s'attendent à obtenir une promotion.

Un impact positif

Le fait que les employés soient optimistes quant à leur avenir au sein de l’entreprise a un impact immensément positif sur l’activité de manière générale. C’est pourquoi il faut les considérer comme le principal atout de la société, affirme Ilze Lamers, directrice des talents pour PageGroup Europe du Nord et Allemagne : « S’ils sont heureux, l’entreprise en bénéficie sur tous les plans. Nous faisons appel à nos employés pour recruter de nouveaux talents, par exemple. Et bon nombre de candidats s’intéressent à nous grâce au bouche-à-oreille. Pour la société, il n’y a pas meilleurs publicitaires que ses propres employés. »

En outre, un solide programme de formation et de développement est la meilleure façon de retenir les meilleurs employés dans la société, poursuite Ilze Lamers : « Aujourd'hui, proposer un poste et un salaire confortables ne suffit plus. La nouvelle génération s’intéresse aussi à ce que l’employeur peut lui offrir sur le plan du développement personnel et professionnel. Nous avons mis en place toutes sortes de programmes de coaching et de formation pour les aider à faire progresser leur carrière. D’ailleurs, plus de 90 % de nos managers et des membres du conseil d’administration ont gravi les échelons en interne. »

Formation tout au long de la vie

L’économie dans son ensemble bénéficie également des investissements dans la formation et le développement. C’est pourquoi la formation tout au long de la vie figure au premier rang des priorités de l’Union européenne. « En Europe, la compétitivité des entreprises se fonde sur un mélange d’innovation, de science et d’investissement dans le capital humain », explique Geert Peter de Oude, directeur général de Onyx Online Learning. « Les évolutions technologiques et la mondialisation exercent un impact immense sur nos méthodes de travail. On demande davantage de qualifications aux employés. L’objectif de la formation tout au long de la vie, c’est que chaque employé puisse accéder à l’éducation et à la formation tout au long de sa carrière. Ils sont ainsi en mesure de s’adapter aux nouvelles circonstances. »

Si vous êtes en recherche d’emploi, cliquez ici pour retrouver toutes nos offres.

Vous cherchez à recruter ? Contactez-nous