Le secteur RH est en pleine révolution numérique, et la Belgique montre la voie à suivre en Europe en matière de numérisation du lieu de travail. Le pays est un des 15 hauts lieux pour les spécialistes en ressources humaines.

Le secteur des RH connaît plusieurs grands changements. Qu’il s’agisse d’automatisation des tâches, de rationalisation des processus ou de la satisfaction du personnel, les RH vivent une révolution numérique. Selon l’étude Digital Workplace in Europe, 38 % des grandes sociétés commerciales européennes ont, en moyenne, déjà numérisé la majeure partie de leurs processus RH. La Belgique montre la voie, avec 46 % d’entreprises qui ont numérisé le lieu de travail.

« La numérisation dans les RH ne signifie pas seulement la fin de l’ère du papier dans l’administration du personnel », explique Erika Florizoone, Associate Principal chez PageGroup. « Elle consiste également à offrir des plates-formes numériques aux salariés, comme des formations en ligne, accélérant les processus et reliant des données personnelles, comme les salaires et les absences, aux données commerciales et aux résultats. Ce qui permettra aux dirigeants de prendre des décisions en meilleure connaissance de cause. »

La scène des start-up actives dans les technologies RH

Les sociétés actives dans le numérique en Belgique tentent d’accaparer leur part du gâteau des nouveaux développements RH. L’an dernier, Beeple, active dans les RH, a remporté le prix de start-up de l’année en Belgique. Cette entreprise propose un outil en ligne permettant de gérer une main-d’œuvre flexible. Beeple fait partie d’une industrie en expansion rapide d’applications et d’outils en ligne qui aident les entreprises à gérer leurs procédures RH. William Tincup, un Américain qui observe les tendances, a récemment ajouté plusieurs entreprises belges à sa liste des 100 sociétés les plus innovantes en matière de technologies RH : SD Worx, qui propose des solutions d’automatisation et d’optimisation des procédures RH et de paiement des salaires et Thalento, qui fournit des évaluations en ligne.

Les profils des candidats à une fonction changent

La révolution numérique influence également les profils des candidats, déclare Erika Florizoone. « Par exemple, on a besoin de plus d’analystes de données en RH, mais aussi de véritables partenaires commerciaux pour que les employés puissent, à tous les niveaux, entretenir et adapter leurs compétences dans un environnement en changements permanents. »

La combinaison d’un environnement commercial international à une numérisation avancée fait de la Belgique un des pays les plus attractifs pour les professionnels RH. Selon une étude de Michael Page, 23 % de l’ensemble des candidats à une fonction dans les RH actifs à l’échelle mondiale considèrent la Belgique comme un des endroits les plus intéressants.

Innovations dans les RH : décodage des expressions du visage

Parmi les 10 hauts lieux, on retrouve des économies de marché européennes et nord-américaines, présentant toutes des économies dynamiques à la suite de la crise mondiale de 2008, ainsi que des règles de droit et de commerce bien établies, ce qui en fait des destinations séduisantes pour changer d’orientation à mi- carrière, voire un lieu privilégié pour entamer une carrière dans les RH.

En Europe, l’Allemagne est un des pays phares. C’est pourquoi il n’y a peut-être rien d’étonnant à ce que le prix international Theta Award 2017, remis pour la meilleure idée au monde visant à améliorer les RH et le recrutement, ait été décerné à une innovation allemande. Andreas Kopp, un diplômé allemand de Nuremberg, a remporté un concours international avec une thèse de master consacrée à un système, dit « facial action coding », susceptible d’aider les recruteurs à décoder les expressions du visage de candidats à un emploi pour une meilleure sélection.

Le Theta Award a été créé en 2013 en Allemagne pour aider les entreprises en matière de nouvelles technologies RH. L’économie étant en plein essor, il existe une demande importante en bons candidats, et donc en nouvelles techniques et stratégies RH. L’Allemagne est ainsi devenue un des hauts lieux de la planète pour les professionnels RH actifs à l’échelle mondiale. Les multinationales, notamment, développent des structures RH plus mûres et se concentrent sur l’amélioration des capacités d’analyse des données RH.

Des méthodes globales d’apprentissage

Le Royaume-Uni est en tête de la conception de stratégies numériques, mais le processus de migration est à la traîne, peut-être en raison du nombre élevé de sociétés de services qui, du fait de leur nature (masse salariale lourde, moins familiarisées avec les nouvelles technologies disruptives), adoptent moins vite les SaaS. L’Allemagne, pour sa part, a longtemps traîné avant de préparer sa main-d’œuvre au travail du futur, mais elle se mobilise pour prendre le leadership lorsque la stratégie numérique deviendra la norme à travers toutes les industries et tous les secteurs.

Un élément intéressant est qu’on retrouve les entreprises européennes en tête du peloton de la création du lieu de travail du futur. En France, l’ouverture des secteurs du développement, du marketing et des RH (qui représentent 49,5 % de l’écosystème SaaS) à l’informatique dans le Cloud, ou le nuage, est un avantage significatif. En revanche, il reste un long chemin à parcourir concernant la promotion du travail à distance ou des livraisons basées sur des ANS (ou SLA).

Un secteur en ébullition dans le monde entier

 Les méthodes RH de différents marchés sont en pleine mutation dans le monde entier, surtout en Amérique latine, où l’exposition aux entreprises et projets internationaux, aux acteurs nouveaux et audacieux, en plus de nouveaux environnements de travail et d’une meilleure compréhension des pratiques d’excellence, a déclenché une révolution dans la région.

Il existe des différences énormes et évidentes à travers l’Amérique latine au niveau des objectifs et de l’expérience des départements RH. Le Brésil a profité d’une relation solide et durable avec les syndicats et donc de relations approfondies entre collaborateurs, alors qu’en Argentine, les directives RH ont mis en avant la gestion des talents en interne, les programmes d’apprentissage et l’acquisition de compétences.

L’Amérique Latine va aujourd’hui vivre ce que nous avons vu en Asie il y a dix ans : l’installation de centres régionaux, l’émergence d’acteurs clés présentant de meilleures performances économiques que leurs concurrents régionaux et un recentrage des modèles et des méthodes d’embauche pour s’assurer que les talents locaux endossent les fonctions de cadres supérieurs.

Classement des lieux attractifs pour les professionnels RH

PageGroup a interrogé pour Trend Watch 18 352 demandeurs d’emploi dans le monde, qui se sont inscrits sur nos sites internet Michael Page et Page Personnel au cours du 3e trimestre 2017.

Sur les 1195 professionnels RH qui ont participé à l’étude, 65 % étaient prêts à se délocaliser pour des opportunités d’emploi, un meilleur salaire ou un autre style de vie.

Pour en savoir plus sur les autres tendances du secteur:

Retournez à Trend Watch