Les recruteurs excellent généralement dans l’art de la négociation salariale. Il est donc essentiel de réfléchir à la rémunération que vous pouvez espérer avant de vous présenter à l’entretien. Le recruteur accordera certainement de l’importance à cette étape ô combien délicate.

Connaître les principales règles

Il est préférable de ne pas aborder le sujet de la rémunération en premier. C’est au recruteur de vous faire une proposition, vous jugerez alors si le montant avancé correspond ou non à vos attentes. Si le recruteur insiste pour connaître vos prétentions salariales, répondez de façon détournée en expliquant que vous étudierez toute proposition de salaire. Dans l’idéal, mieux vaut attendre la fin du processus de recrutement et une fois que vous avez la confirmation d’avoir été retenu pour le poste, vous pourrez alors entamer une négociation. Si vous estimez que l’offre qui vous a été faite est trop basse, appuyez vous sur les recherches effectuées sur les salaires pratiqués dans le secteur et sur la valeur ajoutée que vous pourriez apporter à l’entreprise pour étayer votre argumentation et tenter de faire grimper le montant.

Echanger avec son consultant en recrutement

Au cours de cette phase délicate, n’hésitez pas à solliciter l’aide de votre consultant en recrutement. Grâce à sa connaissance de l’entreprise, il pourra ainsi vous aiguiller et vous conseiller dans le cadre de cet exercice.

Prendre en compte la rémunération dans sa globalité

Ne vous limitez pas à la rémunération, tenez compte des autres avantages, comme par exemple :

  • l’épargne retraite
  • la mutuelle
  • la flexibilité des conditions de travail
  • les indemnités kilométriques
  • les primes
  • les formations

Ne rejetez pas la proposition avec un « non » catégorique, à moins de n’avoir une proposition plus attractive ailleurs, tâchez plutôt d’ouvrir la porte à une éventuelle négociation. De manière générale, il est préférable d’avoir en sa possession une proposition écrite afin d’éviter tout malentendu.

Mieux connaître l’entreprise

La phase de négociation est souvent révélatrice, vous en apprendrez davantage sur votre potentiel employeur et sur votre futur supérieur hiérarchique. Le montant proposé est-il figé ou ont-ils en tête une fourchette avec pour objectif de vous faire accepter le minimum ? Vous pourrez également vous faire une idée sur leur degré d’intégrité.

N’oubliez pas qu’une fois que vous aurez intégré l’entreprise, votre premier salaire servira de base pour la suite.

Vous êtes en recherche d’emploi ? Cliquez ici pour consulter nos offres d’emploi.